Ouest-France du 26 juin. Point de vue. « Deux Régions, une même ambition » pour Le Foll et Le Drian.

Stéphane Le Foll et Jean-Yves Le Drian.

Stéphane LE FOLL, Jean-Yves LE DRIAN.

Dans une tribune commune, l’élu breton Jean-Yves Le Drian et l’élu ligérien Stéphane Le Foll affichent leur vision commune de la réforme territoriale.

« L’avenir de la Bretagne et des Pays de Loire est au coeur de nombreuses discussions depuis plusieurs semaines.

Nos deux régions ont des caractéristiques communes. Elles s’appuient sur une agriculture et une industrie agroalimentaire imbriquées et similaires qui doivent évoluer et s’adapter ensemble au monde de demain. Elles partagent la même ambition pour un haut niveau de formation de l’école à l’université jusqu’aux pôles de compétitivité qui récoltent déjà les fruits de ces coopérations renforcées. Elles s’appuient également sur des infrastructures et des équipements qui rapprochent nos concitoyens : TGV, TER, voies rapides et autoroutes. Enfin, elles reposent aussi sur de grandes agglomérations qui ont déjà noué de nombreuses coopérations : Rennes, Nantes, Angers, Le Mans, Brest, Lorient, Quimper, Laval et sur une façade maritime qui constitue un atout commun pour notre avenir.

La Bretagne a une identité culturelle forte qui dépasse ses frontières administratives et même historiques et qui doit, demain, trouver dans une coopération avec les Pays de Loire une raison de renforcer cette identité partagée avec la Loire-Atlantique.

C’est pour ces raisons qu’élus de ces deux régions, dans le cadre du débat qui s’engage au Sénat, nous voulons que cette coopération renforcée prenne rapidement corps avec la création de deux postes de vice-présidents dans chaque assemblée régionale. Ces deux vice-présidents seraient chargés de piloter ensemble des politiques concrètes, unifiées, et audacieuses dans les domaines économique, universitaire, de la recherche, de la santé et l’innovation, et dans la présence que nous devons assumer et assurer ensemble à l’international pour valoriser nos productions, faire reconnaître nos savoir-faire et créer de l’emploi. Nous n’oublions pas les questions culturelles et linguistiques qui sont déjà le terreau de nombreuses coopérations.

Car oui, nous, élus de l’Ouest, de Bretagne ou des Pays de Loire, nous avons conscience de la nécessité de faire évoluer notre organisation territoriale et c’est pourquoi, dans nos régions et dans de nombreux domaines nous voulons renforcer et développer les coopérations qui ont déjà été engagées. Elles sont la base vitale des dynamiques territoriales que nous voulons poursuivre pour donner à nos territoires les capacités économiques et sociales, d’être des acteurs importants en Europe et dans le Monde.

Depuis plus de vingt ans, les déclarations réclamant une réforme territoriale digne de ce nom offrant simplification pour le citoyen et plus grande efficacité sur les territoires, n’ont eu cesse de se succéder. Cette réforme tant attendue de tous, le Président de la République l’a désormais engagée.

Nous, élus de Bretagne et des Pays de Loire, nous souhaitons nous inscrire dans cette grande réforme territoriale engagée par le Président de la République dans ce cadre large, formalisé, d’une coopération renforcée et indiquer ainsi la voie politique que nous entendons suivre. »